Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/05/2015

LE WEB ET LES CITATIONS PHILOSOPHIQUES

Ma femme et moi, nous sommes invités déjeuner chez mon frère.

Un fois arrivés, je rentre dans la chambre de ma nièce de 17 ans, Mathilde, pour lui dire bonjour.

Elle est à l’ordi. Je lui demande si elle est en train de réviser. «  Oui, je prends de notes pour mon bac philo. » me répond-elle.

Curieux, j’observe l’écran et je vois qu’elle a tapé sur google « citations philosophiques ».

« C’est comme ça que tu révise, toi ? », je lui demande d’un ton perplexe.

Elle me dit : « Et bien, le prof a dit qu’il faut mettre des citations philosophiques dans la dissert si on veut la réussir ».

Elle me montre du doigt sa recherche google : en effet de nombreux sites offrant des listes de citations de philosophes promettent d’obtenir plus de points au bac philo.

Pauvres philosophes, pauvre pensée ! On oblige les jeunes à apprendre par cœur des phrases extirpées de leurs contextes qui finissent pour perdre toute signification et toute puissance philosophique !

Ils devraient passer leur temps à lire du Kant, du Hegel, du Foucault… et non pas à noter  sur leur cahier des propositions sans sens que la plus part de fois n’expriment même pas la pensée de l’auteur…

« Les citations philosophiques… c’est à ça que la philosophie est réduite aujourd’hui ?... », je me dis avec préoccupation. 

Mathilde, qui a du lire sur mon visage tout mon étonnement et toute ma tristesse, pour me rassurer me dit : « Ne t’inquiète pas tonton, les citations qui je sélectionne, resteront toujours dans ma mémoire. La preuve : celles que j’aime le plus, je les publie sur mon mur facebook ! ».

ps : conclusion de cette triste histoire, mon pauvre petit frère a du offrir une stage de préparation au bac puis concours post-bac à sa fille dans un organisme privé pour la remettre en selle, car elle et son ordinateur naviguaient à vue avec fort risque de naufrage...

14/05/2015

DIVORCE. POUR CERTAINS UN SUPLICE ET POUR D’AUTRES… UNE JOIE !

Marie, une amie de ma femme, débarque un jour chez nous en larme : son mari veut divorcer.

Le problème c’est que Marie commence par dire qu’elle ne veut absolument pas divorcer.

Après des heures de discussion avec ma femme et moi, Marie avoue qu’il vaut peut-être mieux accepter la situation.

Par contre elle veut pour elle la maison familiale et la maison de campagne.

On se demande alors quelles sont les différences entre un divorce à l’amiable et un divorce sur acceptation du principe de la rupture du mariage et quels sont les effets de ces types de divorce sur les biens immobiliers.

On demande à google en tapant : « types de divorce », puis « divorce et bien immobilier ».

On tombe sur de nombreux sites qui donnent des explications… mais on se rend vite compte qu’ils vendent aussi des prestations… Peut-on leur faire confiance ?

On réalise le business géant qui existe autour du divorce. Sites d’avocats, sites de notaires, blogs commerciaux… Beaucoup d’informations, trop d’informations.

Il est difficile de faire la différence entre un site sérieux et un site qui ne l’est pas.

Pourtant les questions que se pose Marie sont bien importantes et très délicates.

On se dit que la solution est de trouver un bon avocat qui sache conseiller et accompagner Marie pendant toute la durée de la procédure.

Alors on tape : « trouver avocat divorce paris ». Encore la, pages et pages de sites… comment choisir ? Mon attention tombe sur un site juridique avec des bonnes infos.

On a appelé et on a enfin réussi à trouver un avocat sérieux et dans notre budget. Je vous le signale parce que je crois qu’on a fait le bon choix.

Mais bon, le monde du web reste une jungle et il vaut mieux rester toujours toujours toujours critiques.

13/05/2015

ENVIE DE PARTIR AVEC MA FEMME A MILAN : MERCI GOOGLE ?!

Hier j’ai pensé de faire une surprise à ma femme. Vu qu’elle aime l’Italie et la mode, j’ai décidé de lui offrir un week-end en amoureux à Milan.

Je suis allé sur le site easyjet et je n’ai pas eu du mal à trouver des billets pas chers.

Le site proposait aussi des hôtels (et des voitures, et des assurances inutiles, et des laissez-passer, etc.), je me suis dit « pourquoi pas » et j’ai réservé un petit hôtel sympa au centre ville.

Et jusqu’à ici tout va bien. Même si je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il y doit avoir beaucoup de particuliers à Milan qui n’ont pas conclu de partenariat avec easyjet et qui offrent des chambres bien plus charmantes et bien moins chères de celle que j’ai loué…

Mais bon : je ne parle pas un mot d’italien et je dois admettre qu’easyjet m’a facilité la tache ...

Pris les billets, réservé l’hôtel, j’ai pensé que ça pouvait être mignon d’offrir à ma femme aussi un guide sur Milan.

Et la, j’ai eu une illumination : je vais lui fabriquer un guide moi même ! Je vais prendre toutes les infos et les photos des monuments, de quartiers et des restos de Milan pour concevoir notre guide et des parcours personnalisés.

Je vais sur google et je tape «  Milan »… A part wikipédia : rien. Jusqu’à la 8 page de google : rien du tout ! Que de sites pour nous vendre des hôtels, des expos, de billets d’avion… Je cherche mieux, je tape « Milan monuments » : je trouve quelques photos et quelques explications, mais les infos restent extrêmement superficielles et banales.

Enfin je tape « Milan restos », et la une quantité infinie de restos et de sites qui notent des sites… Comment choisir ? A qui faire confiance ? Je ne possède aucun critère pour me décider.

Morale de l’histoire : je laisse tomber google et le web, et je décide d’aller à la bibliothèque !